Nouvelle - 17 février 2020

635 000 $ récoltés par la Fondation Jeunes en Tête : un record historique pour le Bal de la Saint-Valentin!

Organisé au profit de la prévention de la détresse psychologique chez les adolescents, le 17e Bal de la Saint-Valentin de la FJET a permis de récolter un bénéfice net de 635 000 $, jeudi soir dernier, une somme jamais amassée qui permettra à notre Fondation de sensibiliser - directement dans les écoles - des milliers de jeunes à l'importance d'une bonne santé mentale.

De gauche à droite : André Morrissette (BCF Avocats d'affaires), Paul Gaulin (Groupe Emballage spécialisé), Laurent Ferreira (Banque Nationale), Janie C. Béïque (Fonds de solidarité FTQ), Paule Labelle (Cava Rose), Daniel Desjardins (Bombardier), Sylvain Corbeil (TD), Nathalie Gagnon (BCF Avocats d'affaires), Mélanie Boucher (Fondation Jeunes en Tête), Éric Bujold (Banque Nationale Gestion privée 1859), Enzo Reda (Produit alimentaires Viau), Danielle Lavoie (Cadillac Fairview), Michaël Grondin (RBC Gestion du patrimoine), Caroline Bourdon (Groupe Emballage spécialisé), Robert Dumas (Sun Life Québec), Lucie-Claude Lalonde (Cascades), Catherine Parent (Roynat / Banque Scotia), Domenica Macioca (Bell Canada), Bruno Desaultels (Cogir Immobilier). Sonia Boisvert (PwC), Pierre Desjardins (Chades et associés). Absents : Marie-France Gagnon (McCarthy Tétrault) et Daniel Lachappelle (RCGT).

Crédit photo : Patrizia Castiglione

 

Une soirée à Shanghai

C’est sous un plafond recouvert de 550 lanternes chinoises que la soirée «» s'est déroulée le 13 février dernier, à la Gare Windsor de Montréal ("Fù" signifie chance en mandarin). Un décor chatoyant, des dragons, une station de thé et des musiciens traditionnels (pipa, guzheng et tambours), chaque détail de la soirée contribuait à transporter nos invités dans l'ambiance aussi électrisante que traditionnelle de Shanghai.

Rythmé, gourmand et touchant, le 17e Bal de la Saint-Valentin rendait cette année hommage à monsieur Joe Reda, pour sa contribution exceptionnelle à la cause des jeunes. Cet événement incontournable du début d'année a une fois de plus ravi ses quelques 650 convives, issus du monde des affaires et réunis autour d’une seule cause : la prévention de la détresse psychologique chez les jeunes.

 

 

 

Un lot d’émotions

Parmi les temps forts de la soirée, nous retiendrons le cri du cœur de Mia et de son père Jean-Nicolas Verreault (témoignage vidéo). À 15 ans et depuis plusieurs années déjà, Mia vit avec un trouble d'anxiété généralisé. Son histoire nous a touché et elle nous a surtout rappelé l'importance d'agir tôt, auprès des jeunes, pour les outiller et les aider à faire face aux problématiques de santé mentale comme l'anxiété et la dépression. Ce témoignage a entraîné un incroyable mouvement de solidarité; l'encan philanthropique dédié au déploiement de notre nouvelle animation, et étroitement lié au parcours de Mia, nous a en effet permis de récolter une somme nette de 75 000 $.

De cette soirée nous retiendrons également le sublime décor rouge et or imaginé par Cava Rose ainsi que le repas gastronomique aux accents asiatiques élaboré par le Chef Hakim Chajar; la brillante animation de Jean-Nicolas Verreault.

Très heureux de la réussite de cette soirée, le Comité du Bal souhaite remercier les nombreux partenaires (et notamment les partenaires Or, à savoir Viau, Sun Life Québec, Groupe Pétra et Manuvie) ainsi que les bénévoles qui ont grandement contribué à ce vif succès!

 

Au plaisir de vous retrouver au 18e Bal de la Saint-Valentin!