Ados anxieux : nos trucs pour un temps des fêtes plus apaisé

Ados anxieux : nos trucs pour un temps des fêtes plus apaisé

 

D’après une entrevue avec Josée Degagné, travailleuse sociale
Par notre partenaire

Comme parents, on peut percevoir le temps des fêtes comme un véritable moment de répit pour nos jeunes : congé d’école, sports d’hiver au grand air et la possibilité de pouvoir enfin dormir un peu plus longtemps le matin. Mais pour de nombreux ados, la magie des fêtes peut céder le pas à l’anxiété. Selon l’Association Canadienne pour la Santé Mentale, les lignes d’aide pour les jeunes voient leur nombre d’appels augmenter de 23% durant cette période.

Alors, qu’est-ce qui peut diminuer le plaisir des fêtes chez un(e) jeune déjà fragilisé(e) par l’anxiété ? Et comment l’aider à les passer plus sereinement ? Josée Degagné, travailleuse sociale, nous donne quelques conseils.

Favoriser un sommeil réparateur

Pour un(e) jeune déjà anxieux(se), bien dormir est important. Concilier festivités et sommeil, c’est possible !

La meilleure chose à faire serait alors se rapprocher le plus possible de sa routine et des mêmes heures pour aller au lit. Aux États-Unis, on a pour coutume de donner les cadeaux aux enfants le 25 décembre au matin. S’il est possible de garder cette magie des fêtes à ce moment-là plutôt que lors d’un réveillon tardif, pourquoi pas ? D’ailleurs, que le(la) jeune soit anxieux(se) ou pas, l’idée de conserver une bonne hygiène de sommeil n’est jamais mauvaise.

Il est évidemment plus difficile d’imposer un couvre-feu à un(e) ado alors que tout le monde veille. Mais l’impliquer dans le déroulement des festivités pourrait peut-être au moins l’empêcher par exemple de suractiver son cerveau de jeux vidéo pendant des heures de plus avant d’aller dormir.

Demandez-lui de contribuer au réveillon avec une participation active. Aimerait-il gratter la guitare en fin de soirée ? Être la personne en charge des distributions de cadeaux des adultes ? Ou simplement être présent ? À occasion spéciale, rôle spécial. Alors pourquoi ne pas discuter à l’avance avec lui de celui qui lui plairait ?

Définir un horaire de garde harmonieux

Dans un contexte de séparation ou de divorce, un jeune pourrait vivre de la culpabilité en allant passer du temps chez un parent plutôt que chez l’autre. Mais en y concentrant leurs efforts, les parents peuvent l’aider à se sentir plus à l’aise.

Ici, il est important de planifier d’avance et de s’assurer que le jeune soit à l’aise dans le partage de son temps. On peut bien sûr établir certains barèmes, comme par exemple passer le 25 décembre chez l’un et le nouvel an chez l’autre.  Mais si cela risque de lui causer du stress, vous pourriez alléger sa situation. Lui suggérer certains scénarios différents, mais en lui assurant que tous respecteraient sa décision quelle qu’elle soit, pourrait en effet réduire son anxiété.

Essayez si c’est possible d’ouvrir le dialogue avec l’autre parent afin d’organiser au mieux ce temps pour votre jeune et lui permettre d’avoir le temps d’y réfléchir.

Aussi, dans le contexte d’une famille élargie, s’il est prévu que votre enfant passe un moment chez les proches de sa famille nouvellement reconstituée, gardez en tête qu’intégrer ce nouvel environnement pourrait générer chez lui ou elle de l’anxiété.

Si cela cause un stress trop important, on peut y aller progressivement. Les personnes formant un nouvel entourage pourraient être averties par exemple d’une heure de rentrée moins tardive, ou bien de la possibilité que le parent consacre une promenade seul avec son enfant après le repas.

Laisser de la place aux ami.e.s

Les nombreuses visites familiales peuvent réduire les contacts entre amis. Et pour certains jeunes, cette situation peut sembler difficile à gérer. Mais vous pouvez aider votre ado à rester en contact avec ses copains en lui autorisant certaines pauses.

Pourquoi ne pas le laisser inviter l’un d’entre eux à se joindre à vous si vous avez prévu une sortie de plein air ou une activité ? On peut aussi faire place à un soupçon de créativité mais en toute simplicité : cédez par exemple votre cuisine pour une heure ou deux à un groupe d’ados prêts à dévorer les restes congelés de dinde !

Accompagner dans un deuil

Un temps de réjouissances peut cependant s’avérer particulièrement difficile lorsqu’on a récemment perdu un proche. Le contraste entre l’ambiance familiale et joyeuse associée à cette période et le grand vide laissé par une personne disparue peut renforcer les émotions comme le chagrin, la tristesse, la colère et le sentiment d’abandon.

Si un.e jeune est malheureux.se, voir les gens festoyer autour de lui(elle) peut le(la) bouleverser énormément.

Après les deux dernières années de pandémie, ce temps des fêtes « retour à la normale », peut faire vivre une anxiété plus rare et plus austère chez les jeunes :

Les deux derniers Noël ont été vécus en vase clos suite à des conditions exceptionnelles que nos jeunes, intelligents et résilients, sont parvenus à comprendre. Mais le retour à la normale peut maintenant remettre l’emphase sur l’absence. Alors, il faudra une fois de plus compter sur leurs forces et leur faculté de résilience.

Mais comment ?

En leur expliquant que, parfois, même les célébrations joyeuses peuvent faire pleurer et rendre anxieux. En réservant un moment pour rendre hommage à la personne disparue. Et en leur assurant que, peu importe ce qui se passera, dans les petites choses comme dans les pires, ils pourront toujours compter sur vous.

Parce que leur apprendre à avoir confiance est non seulement le plus beau des cadeaux de fêtes, mais également celui de toute une vie.

Un contenu proposé par notre partenaire

Notre mission : offrir du renfort aux parents !
Depuis 2016, la plateforme Aidersonenfant.com met gratuitement à la disposition des parents du contenu concret et de grande qualité pour leur permettre de mieux soutenir leurs enfants tant sur le plan affectif et social que dans leur trajectoire scolaire. À l’image de la pédiatrie sociale, notre approche est interdisciplinaire.
Tout est lié!
Constituée d’une solide équipe de professionnels en éducation, nos experts maîtrisent l’art de vulgariser le contenu (textes, balados et conférences Web) pour le rendre accessible à tous. Nous avons à coeur d’outiller et d’accompagner les parents d’enfants d’âge scolaire et préscolaire afin de les aider à faire une différence significative dans le cheminement de leur enfant..

Accéder au site