L'écoanxiété, un phénomène grandissant chez les adolescents(-es)

L'écoanxiété, un phénomène grandissant chez les adolescents(-es)

Ce texte a été écrit par notre partenaire
Aidersonenfant.com

À chaque alerte sur le climat, votre jeune semble s’effondrer et douter de son avenir? Peut-être est-il-elle sujet(-te) à l’écoanxiété, un phénomène nouveau et grandissant chez nos ados. Découvrez tous nos conseils pour les aider à mieux gérer la situation.

Il peut être difficile pour un parent de bien comprendre ce qui se passe dans la tête de son jeune lorsqu’il ou elle montre des signes de détresse face aux questions d’environnement. Est-ce une peur propre à leur génération?

 

On appelle ça de l’éco-anxiété, explique la psychologue Christina Popescu. C’est un phénomène assez récent et qui touche principalement les jeunes.

 

Au fil des bouleversements de la planète, les jeunes observent en effet, et avec plus de sensibilité que les générations précédentes, les résultats négatifs de phénomènes comme les ouragans, tsunamis, sécheresses, la pollution et les extinctions de certaines espèces animales. Et pire encore, l’extinction dont certains jeunes pourraient avoir le plus peur…celle de la race humaine.

 

Je ne veux pas avoir d’enfants à cause de mon éco-anxiété

-Marie Alexandra, 17 ans

 

Le conseil le plus important ce serait de ne jamais rire du jeune, ni de minimiser ce qu’il ressent. Il faut accepter que le jeune puisse ressentir de la crainte, de la tristesse et de l’impuissance, explique la psychologue.

Ce ne sont évidemment pas tous(-tes) les jeunes qui développeront des symptômes inquiétants. Mais si pour certains(-es) le combat se limite à un mode de vie plus vert, d’autres pourraient le vivre comme une véritable source d’angoisse. Et ceux-celles-là risqueraient de faire face à des symptômes réels d’anxiété comme des:

  • Attaques de panique
  • Difficultés à manger ou à dormir
  • Pensées négatives ou même obsessives (ici, pensées sur les conséquences des catastrophes écologiques)
  • Changements de l’humeur
  • Sentiments de chagrin et de ne pas savoir quoi faire
  • Manques de motivation
  • Baisses de concentration
  • Idées noires face à l’avenir

 

L’éco-anxiété, c’est une foule d’émotions négatives qui viennent de l’anticipation des changements climatiques et de leurs conséquences futures. Pour les jeunes c’est très grave, car c’est alors leur avenir à eux qu’ils-elles sentent menacé. –Christina Popescu

 

Et comme l’ajoute cette experte, cette peur du futur pourrait provoquer de lourdes conséquences, même dans leur vie présente.

 

Un ado ou un jeune adulte souffrant d’éco-anxiété pourrait très bien se dire « À quoi bon aller décrocher un diplôme ? » Il pourrait même tenter de fuir la réalité en expérimentant les drogues et l’alcool.

Se battre contre un empire

Comme les Gaulois d’Astérix, les jeunes sentent qu’ils ou elles doivent eux ou elles aussi se battre contre un empire, mais cette fois-ci formé de pollueurs et de tous ceux et celles qui contribuent à malmener la planète.

Un combat difficile et surtout inégal à leurs yeux.

 

Je trouve ça un peu hypocrite que les adultes critiquent la guerre, mais pas ce qu’ils ont fait de la planète. – Nicolas, 14 ans

La bonne nouvelle

Face à cela, c’est vrai qu’il n’y a pas de potion magique, mais il reste tout de même des solutions. Votre jeune souhaite changer les choses? Alors n’hésitez pas à l’accompagner positivement.

Le but ici n’est vraiment pas que le parent tombe lui aussi dans les sentiments négatifs, mais au contraire de faire quelque chose de positif par une forme d’engagement familial au profit de l’environnement.

 

Quelques idées très simples

  • Faire un potager dans la cour ou bien dans un jardin communautaire
  • Écrire une lettre au député avec son jeune
  • Aller faire des balades en plein air et ramasser les papiers qui trainent
  • Utiliser les vélos pour aller faire les courses ensemble
  • Faire partie d’initiatives communautaires vertes
  • Participer à une manifestation écologique que le ou la jeune a à coeur
  • Magasiner en vrac en lui faisant choisir de la nourriture bio

 

L’important c’est de rester dans l’action. Manque de temps? Optez pour un concours zéro déchet ou partagez à votre ado une bonne initiative lue sur internet.

Même par des moyens simples, un jeune peut se sentir engagé et actif. Savoir qu’il peut créer un impact positif au niveau de sa communauté pourrait lui redonner un sentiment d’efficacité, affirme avec confiance Mme Popescu. Et il ne faudrait surtout pas oublier de lui montrer des exemples positifs de personnes ou de groupes engagés dont les médias ou les réseaux sociaux parlent.

 

Il n’y a pas de passagers sur le vaisseau Terre. Nous sommes tous des membres de l’équipage. – Marshall McLuhan

 

Reconnaissons-le: la protection de notre planète est une cause importante et mérite l’engagement de tout le monde. Et si pour certains(-es) cette prise de conscience s’accompagne d’anxiété, à nous de les accompagner pour les aider à agir positivement dans la démarche qu’ils ou elles proposent.

Démarche qui nous rend particulièrement fiers(-es) d’eux et elles.

Un contenu proposé par notre partenaire

 

Notre mission: offrir du renfort aux parents!

Depuis 2016, la plateforme Aidersonenfant.com met gratuitement à la disposition des parents du contenu concret et de grande qualité pour leur permettre de mieux soutenir leurs enfants tant sur le plan affectif et social que dans leur trajectoire scolaire. À l’image de la pédiatrie sociale, notre approche est interdisciplinaire.
Tout est lié!
Constituée d’une solide équipe de professionnels en éducation, nos experts maîtrisent l’art de vulgariser le contenu (textes, balados et conférences Web) pour le rendre accessible à tous. Nous avons à coeur d’outiller et d’accompagner les parents d’enfants d’âge scolaire et préscolaire afin de les aider à faire une différence significative dans le cheminement de leur enfant.

Accéder au site