Ce qui se cache derrière le masque de mon ado

Ce qui se cache derrière le masque de mon ado

Ce texte a été écrit par notre partenaire
Aidersonenfant.com

Pour rester en bonne santé, la pandémie a forcé nos jeunes à vivre les expériences normales de l’adolescence bien différemment.  Mais est-ce que le fait qu’ils portent un masque peut cacher autre chose que de vouloir se protéger du virus?

Selon Dre Stéphanie Léonard, psychologue spécialisée dans les questions de l’image corporelle et fondatrice de l’OBNL BienAvecMonCorps,  c’est tout à fait possible.

Ça peut avoir un effet protecteur de porter un masque quand on veut cacher quelque chose sur notre visage, explique-t-elle. L’acné par exemple, c’est quelque chose qui complexe bien des jeunes, surtout avec les modifications d’images qu’ils ou elles voient sur les réseaux sociaux.

Bon alors, si cela peut permettre à certains(-es) jeunes d’éviter de s’isoler socialement, c’est une bonne chose, non?

Hum…pas si vite…

Le problème, c’est que ce serait comme de porter un bouclier. Et si un(e) jeune fait ça, c’est parce qu’il  ou elle souffre et se protège, ajoute l’experte. Le masque peut alléger un malaise, mais il reste qu’on ne règle pas l’enjeu véritable; être complexé(e) par une partie de son corps.

Bref, l’ado ne se protège plus seulement du virus, mais plutôt de son image qu’il juge trop imparfaite.

« Porter le masque me fait du bien parce que je n'ai pas à me préoccuper du regard des autres. »

-Victoria, 17 ans

Comment l'aider?

En général, pas besoin de trop s’inquiéter. Souvenons-nous qu’il est normal pour un(e) adolescent(e) de devoir se repositionner dans cette période de changements physiques, émotifs et psychologiques. Mais il est possible de l’épauler dans cette transition en validant d’abord ce qu’il ou elle vit et dans le souci du respect.

Ensuite, il serait bon d’ouvrir avec lui ou elle la discussion sur les raisons pour lesquelles il ou elle porte le masque et de lui partager vos questionnements ou vos inquiétudes.

Finalement, ce serait une bonne idée de lui redonner du contrôle et de la confiance en lui suggérant une approche graduelle lors d’occasions sécuritaires :

«Pourquoi ne pas essayer de faire une liste des situations qui sont plus faciles ou plus difficiles lorsque tu portes ton masque pour te cacher? Peut-être que tu pourrais faire des tests auprès des gens avec qui c’est moins stressant, avec qui tu te sens plus confortable de l’enlever?

Tout au long du dialogue, votre adolescent(e) aimerait certainement ressentir que c’est bien sur LUI ou ELLE que vous misez. Et à 150%!  Pas sur le bout de tissus qui camoufle son visage et qui, de toute façon, sera très temporaire.

« Ponctuellement, c’est sûr que le masque peut donner confiance, mais ce n’est pas de la vraie confiance. »

-Dre Stéphanie Léonard, psychologue

Le réseau d'amis(-es)

Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul(e) dans cette démarche! Le réseau de votre jeune peut lui aussi être mis à contribution.

J’encouragerais mon enfant à en parler à ses amis(-es), renchérit la psychologue. Un(e) ami(e) c’est quelqu’un de proche en qui notre enfant a confiance, mais qui a son âge. Nous on est là pour l’encourager, mais il reste que le point de repère de nos ados sont les autres ados qu’ils ou elles côtoient.

Cette discussion pourrait briser l’isolement en lui faisant réaliser que d’autres jeunes font la même chose parce qu’ils ou elles ressentent eux aussi certaines angoisses.

« - Ça fait toujours du bien de savoir qu’on n’est pas tout seul. »

-Dre Stéphanie Léonard, psychologue

Est-ce que ça peut devenir plus grave?

Malheureusement, dans certains cas, oui!  Si de s’accorder une brève pause du regard de l’autre peut être nécessaire au jeune, une situation plus problématique peut parfois survenir :

−Il peut y avoir une fragilité de l’ordre de l’anxiété sociale où justement un des critères c’est d’être extrêmement préoccupé par le fait d’être ridiculisé(e) ou jugé(e).

Comment faire cette différence? Dans l’intensité et la place que cela prend soudainement dans la vie du jeune. Si on a l’impression que la situation submerge notre enfant et qu’il ou elle est incapable de s’autogérer ou de se calmer. On peut aussi regarder du côté de l’humeur du jeune et observer s’il  ou elle a tendance à s’isoler.

En plus de malaises physiques possibles comme l’insomnie, les palpitations, une sensation d’étouffement et de panique, cette anxiété se manifeste fortement dans le cadre de situations sociales; devoir prendre la parole en public, participer à des réunions ou des activités de groupe, etc.

Mieux vaut alors pour les parents d’aller frapper aux portes de thérapeutes professionnels(-elles) et qualifiés(-es).

« Ponctuellement, c’est sûr que le masque peut donner confiance, mais ce n’est pas de la vraie confiance. »

-Dre Stéphanie Léonard, psychologue

Masque blanc, masque noir… mais zone grise

Depuis le début de la pandémie, on se demande quelles seront les conséquences du port du masque quant aux aptitudes sociales qu’entretiendront les jeunes.

On ne sait pas, répond avec humilité Stéphanie Léonard. C’est certain que le décodage non verbal est obstrué par le masque et que cet élément est important pour communiquer avec les autres. Mais le masque est nouveau dans notre vie, donc on n’a pas d’études, pas de données, pas d’expériences.

Effectivement, la science n’est toujours pas en mesure de répondre à cette troublante question. Mais au-delà de cette incertitude, la psychologue aimerait croire que les adolescents(-es) ont probablement une capacité d’adaptation bien plus grande que l’on ne pourrait imaginer.

Et ça, avec un peu de chance, l’avenir nous le prouvera.

Un contenu proposé par notre partenaire

 

Notre mission: offrir du renfort aux parents!

Depuis 2016, la plateforme Aidersonenfant.com met gratuitement à la disposition des parents du contenu concret et de grande qualité pour leur permettre de mieux soutenir leurs enfants tant sur le plan affectif et social que dans leur trajectoire scolaire. À l’image de la pédiatrie sociale, notre approche est interdisciplinaire.
Tout est lié!
Constituée d’une solide équipe de professionnels en éducation, nos experts maîtrisent l’art de vulgariser le contenu (textes, balados et conférences Web) pour le rendre accessible à tous. Nous avons à coeur d’outiller et d’accompagner les parents d’enfants d’âge scolaire et préscolaire afin de les aider à faire une différence significative dans le cheminement de leur enfant.

Accéder au site 

Une ressource gratuite

 

Vous cherchez un site dédié aux jeunes, et traitant de l’image corporelle? BienAvecMonCorps a pour mission de favoriser une image corporelle positive et saine chez les jeunes.

 

Accéder au site