Fonds d’investissement en santé mentale

Quatre organismes bénéficiaires

Fonds d’investissement en santé mentale

Quatre organismes bénéficiaires

Près de 2 000 jeunes de Québec soutenus par le Fonds d’investissement en santé mentale

À l’occasion de la Semaine de la santé mentale, le maire de Québec, M. Régis Labeaume, et le président de la Sun Life Canada, M. Jacques Goulet, sont fiers d’annoncer que près de 2 000 jeunes de Québec ont été rejoints, sensibilisés et accompagnés depuis un an grâce aux quatre organismes bénéficiaires du Fonds d’investissement en santé mentale.

Ce fonds de 100 000$, annoncé en février 2020 et géré par la Fondation Jeunes en Tête, permet d’agir dans des domaines complémentaires aux actions de l’organisme :

  • En intervention, dans le but d’accroître l’accessibilité aux soins de santé pour les adolescents de la Capitale-Nationale;
  • En sensibilisation, à travers un programme destiné aux élèves du premier cycle du secondaire;
  • En dépistage précoce dans les écoles secondaires de Québec.

Besoins grandissants

Depuis le début de la pandémie, près d’un jeune sur deux souffrirait de symptômes liés au trouble d’anxiété généralisée ou de dépression majeure selon une enquête menée en janvier 2021 par l’Université de Sherbrooke.

nom de l'image

La situation actuelle est critique pour nos jeunes.

Nous devons concentrer nos efforts pour leur permettre de briser l’isolement et favoriser leur santé mentale. Ce fonds joue un rôle essentiel en leur venant en aide directement et en leur donnant des outils pour mieux affronter les effets de la pandémie
M. Régis Labeaume

Maire de Québec

nom de l'image
M. Régis Labeaume

Maire de Québec

Cet investissement s’inscrit dans les actions menées par la Sun Life pour bâtir des collectivités psychologiquement saines et résilientes.

nom de l'image

Avant l’arrivée de la pandémie, on vivait déjà une crise de santé mentale au Québec et partout au Canada.

La pandémie n’a fait qu’amplifier cette crise, particulièrement chez nos jeunes. Heureusement, on peut compter sur l’engagement et la bienveillance de la Fondation Jeunes en tête et des organismes d’entraide jeunesse, pour développer des programmes de prévention et de sensibilisation et ainsi offrir un meilleur accès à des soins.
M. Jacques Goulet

Président de Sun Life Canada

nom de l'image
M. Jacques Goulet

Président de Sun Life Canada

Organismes sélectionnés et actions menées

  • Accès Psy : Il favorise l’accès aux services psychologiques pour les jeunes issus de familles à faibles revenus dans le but d’éviter que les problèmes de santé mentale s’aggravent ou deviennent chroniques.
    Action: Offrir gratuitement 20 séances de services professionnels à 15 jeunes issus de milieux à risque et présentant un problème de santé mentale.

 

  • Boscoville : Sa mission est de développer et de promouvoir les meilleures pratiques de prévention et d’intervention. Son projet Blues en milieu scolaire vise à prévenir la dépression chez les jeunes de 12 à 18 ans ainsi qu’à venir en aide à ceux qui en montrent les premiers signes.
    Action: En raison de la pandémie, l’organisme a dû revoir son modèle d’affaires et proposer un nouveau plan de déploiement. Son programme sera lancé dès septembre 2021 dans sept Centres de service scolaire de la Capitale et rejoindra 450 élèves.

 

  • Fondation Jeunes en Tête : Nos actions ont pour but de prévenir la détresse psychologique des jeunes de 11 à 18 ans au Québec en leur offrant des stratégies pour réduire l’anxiété et la dépression.
    Action: L’atelier virtuel de sensibilisation La Base de la santé mentale a été déployé gratuitement dans neuf écoles secondaires de Québec, auprès de 1 455 élèves. Une 10e école sera visitée d’ici la fin du mois de mai.

 

  • Océan : Il favorise l’autonomie fonctionnelle et sociale des personnes ayant un problème de santé mentale.
    Action: Près de 400 adolescents de l’école Joseph-François-Perrault ont bénéficié du programme Prisme cette année, qui permet aux jeunes du secondaire de développer leurs compétences sociales, de transformer leur environnement scolaire, d’avoir du soutien psychologique et d’être dépistés et référés aux ressources appropriées.

nom de l'image

Avec l’appui de ces partenaires d’entraide jeunesse, nous pouvons soutenir plus de jeunes et avoir un impact là où les besoins sont criants.

Dans le contexte actuel, il est important de se mobiliser et d’arrimer nos expertises complémentaires afin d’offrir aux adolescents l’aide et les outils pour développer une saine santé mentale.
Catherine Burrows

Directrice générale adjointe de la Fondation Jeunes en Tête

nom de l'image
Catherine Burrows

Directrice générale adjointe de la Fondation Jeunes en Tête