être présent pour aider les jeunes à garder l'équilibre

Aider son jeune à composer avec l'anxiété

être présent pour aider les jeunes à garder l'équilibre

Aider son jeune à composer avec l'anxiété

Auteures : AMÉLIE SEIDAH PH. D. ET ISABELLE GENINET PH. D, PSYCHOLOGUES

Comme parent, voir son enfant se débattre avec l’anxiété peut s’avérer troublant. On peut parfois se sentir impuissant.e ou démuni.e et bien que nos intentions soient nobles, certaines de nos réactions peuvent s’avérer inefficaces ou même augmenter l’inconfort émotionnel de notre ado.

D’autre part, certains jeunes ont des comportements provoqués par l’anxiété sans être conscients d’en vivre comme le retrait social (anxiété sociale), les échecs scolaires (anxiété de performance), la consommation (automédication). Alors comment soutenir son ado dans un tel moment? Voici quelques pistes qui vous permettront de bien réagir.

 Se montrer à l’écoute et valider l’émotion

Plutôt que de sermonner votre ado ou de lui donner des solutions, écoutez-le. Parfois, la source d’anxiété de votre jeune pourra vous paraître excessive ou irrationnelle mais, rappelez-vous qu’en toute situation, il est important de valider la présence d’émotions douloureuses et de sensations physiques inconfortables.

« C’est vrai que c’est désagréable de se sentir oppressé.e, d’avoir une grosse boule dans l’estomac ».

Ici, on ne valide pas les appréhensions ou pensées catastrophiques du ou de la jeune, mais bien l’inconfort émotionnel ressenti. En ne portant pas de jugement sur ce qu’il ou elle vit, vous augmentez les chances qu’il ou elle s’ouvre à vous et qu’il ou elle se montre plus bienveillant.e envers lui-même ou elle-même.

Questionnez votre jeune sur les moyens à prendre pour composer avec son anxiété

Il est facile de donner des solutions. Toutefois, aider son jeune à trouver sa propre recette pour aller mieux lui sera beaucoup plus utile dans sa vie. Il ou elle pourra ainsi mieux se connaître et devenir plus autonome dans la gestion de son inconfort émotionnel.

 

Posez-lui des questions telles que :

  • Que pourrais-tu faire pour améliorer le moment?
  • Ce n’est sans doute pas la première fois que tu vis de l’anxiété; qu’as-tu fait dans le passé pour passer à travers un moment de crise?
  • Qu’est-ce que tu t’es dit pour t’aider à te sentir mieux?
  • Quelle action as-tu posé?
  • Quel truc s’est avéré aidant?

Servir de modèle de tolérance à l’incertitude

Servir de modèle de tolérance à l’incertitude

L’incertitude est présente dans toutes les sphères de nos vies : relations, santé, travail, avenir… Vivre dans l’attente, sans savoir l’issue des choses, peut s’avérer anxiogène. Comme parent, nous pouvons montrer à notre jeune qu’il est possible de faire face à l’incertitude, en verbalisant que nous vivons de l’anxiété tout en adoptant une posture de saine gestion de notre inconfort. Des exemples?

  • Affronter une situation qui nous fait peur au lieu de l’éviter.
  • Tolérer un délai avant de poser un geste plutôt que d’agir impulsivement.
  • Verbaliser la présence d’un défi dans une situation non souhaitée au lieu de souligner tout ce qui pourrait mal aller.

Ainsi, votre jeune pourra s’inspirer de vos propres agissements pour développer un rapport moins anxiogène à l’incertitude.

Être à l’écoute de son propre inconfort

Quelles émotions nous fait vivre notre jeune lorsqu’il vit un épisode anxieux? Anxiété, impuissance, culpabilité, incompréhension ou exaspération?

Il est important de se rappeler que l’anxiété est une émotion envahissante et souffrante, mais ni permanente ou mortelle. Si nous avons tendance à vouloir nous-même contrôler notre anxiété, nous serons tenté.e de faire de même avec nos proches; de même, si nous paniquons facilement devant les problèmes, nous aurons tendance à surréagir devant la situation.

Prenons l’exemple de l’avion : il est recommandé de toujours mettre son propre masque à oxygène avant de venir en aide à son enfant; cette analogie s’applique aussi à l’anxiété : accompagner son jeune en détresse demande beaucoup d’énergie, cela peut véritablement mettre notre batterie à plat.

N’hésitez donc pas à prendre soin de vous, de votre propre vitalité, avant d’accompagner votre jeune.

Il n’y a rien d’égoïste ou de complaisant dans le fait de prendre soin de soi comme parent, au contraire! Prendre un court moment pour mesurer sa propre réaction avant d’agir, se ressourcer si nécessaire, permettra de faire preuve d’une plus grande souplesse dans vos interventions.

Si on est contaminé.e par son anxiété, il est parfois facile de céder à l’impulsion d’entrer trop rapidement en mode résolution de problème… De plus, si on vit soi-même de l’inconfort émotionnel, on aura peut-être le réflexe de se retirer de cette situation « lourde » ou on tentera de lui faire entendre raison en lui exposant un point de vue logique et rationnel. Ou encore, on lui fera sentir que son émotion est exagérée par rapport à la situation, ce qui aura pour effet de l’invalider…

En conclusion...

Composer avec l’anxiété est une habileté qui s’apprend et se peaufine tout au long de notre vie.  Toutefois, en instaurant des attitudes favorables telles que l’écoute, la validation, le non-jugement et l’autonomie, nous permettrons à notre ado de développer un rapport plus sain avec son anxiété et de mieux y faire face.

Votre ado est sujet-te à l'anxiété scolaire? Découvrez nos podcasts sur le sujet

L’anxiété de performance scolaire, table ronde avec des jeunes ÉPISODE 1

Un podcast enregistré avec des adolescents sujets à l’anxiété de performance scolaire. À écouter pour mieux comprendre ce phénomène grandissant et / ou à diffuser auprès de vos jeunes pour les aider à s’exprimer sur leur propre anxiété.

Écouter le podcast sur Google Podcast

L’anxiété de performance scolaire, analyse de Nathalie Parent ÉPISODE 2

Retour sur l’anxiété de performance scolaire avec Nathalie Parent, psychologue, qui analyse pour nous cette problématique pour nous permettre de mieux y réagir.

Écouter le podcast sur Google Podcast

Votre jeune vous inquiète mais a du mal à s’ouvrir à vous?

Consultez nos conseils pour savoir comment réagir face à un jeune en difficulté psychologique.

Vous pouvez aussi proposer à votre adolescent de lire nos conseils pour apprendre à mieux gérer son anxiété.

Découvrir nos conseils

Découvrez le livre des auteures

TOUT savoir pour composer avec les turbulences à l’adolescence – Isabelle Geninet & Amélie Seidah Ph. D Psychologues

Le guide pratique proposé ici a pour objectif d’amener l’adolescent à mieux se connaître, à développer son sens critique et à affiner ses habiletés d’auto-observation. Des conseils et des stratégies concrètes l’aideront à cultiver des attitudes positives (comme l’ouverture, la curiosité et la flexibilité) mais, surtout, à saisir l’importance de passer à l’action. Espérons qu’il se sentira alors mieux équipé pour faire face aux aléas de la vie et… pour composer avec les turbulences de l’adolescence !

ACHETER LE LIVRE ↗

Avec notre partenaire

Les Éditions Midi trente : des livres pratiques et des outils d’intervention sympathiques pour surmonter les difficultés et stimuler le potentiel des petits et des grands.

Accéder au site