Trouver de l’aide

Dépression chez l’adolescent : plus d’un traitement possible

Trouver de l’aide

Dépression chez l’adolescent : plus d’un traitement possible

Auteur: Docteur Frédéric Benoit, psychiatre

Lorsqu’un jeune rencontre des difficultés émotionnelles qui le font souffrir et l’empêchent de fonctionner normalement, il est nécessaire de faire appel à un professionnel de la santé, comme un médecin de famille ou un psychothérapeute, pour savoir s’il faut démarrer un traitement.

En évaluant les symptômes de dépression d’un ado, qu’il s’agisse d’anxiété, d’insomnie ou autre, ces professionnels pourront se prononcer sur un traitement et lui conseiller :

  • d’améliorer ses habitudes de vie
  • d’amorcer une psychothérapie (en cas d’un conflit familial, par exemple)
  • d’envisager la médication, en particulier lorsqu’il y a des antécédents de troubles psychologiques dans la famille.

Quelles sont les psychothérapies reconnues et souvent proposées aux adolescents?

La thérapie cognitive-comportementale (TCC) et ses variantes:

Généralement courte (10 ou 15 séances), cette thérapie consiste à déconstruire des schémas de pensée qui sont à l’origine de comportements non adaptés pour les remplacer par de nouveaux apprentissages.

Ainsi, l’adolescent apprendra :
• à interpréter de différentes façons une situation pour prendre du recul sur ses émotions et ses pensées;
• à diminuer son anxiété au moyen de la relaxation;
• à adopter des comportements qui l’aideront à améliorer sa santé mentale et son bien-être (sport, bonnes habitudes de sommeil, etc.).

Cette thérapie est celle qui a obtenu les meilleurs résultats dans les études scientifiques auprès des adolescents déprimés ou anxieux.

L’ACT (thérapie d’acceptation et d’engagement), variante de la TCC, intègre le lâcher-prise et le développement personnel et est aujourd’hui également proposée.
La TCC fondée sur la pleine conscience, fondée sur des principes bouddhistes (comme l’autocompassion et la pratique de la méditation), agit sur une meilleure régulation des émotions et a été démontrée efficace pour réduire le stress et traiter la dépression.

La thérapie systémique

Cette thérapie se base sur les relations actuelles et passées du jeune avec sa famille. Son objectif est d’influencer positivement les relations entre le jeune et ses proches pour favoriser son mieux-être. En se joignant à la thérapie, la famille peut aussi bénéficier de précieux renseignements sur le trouble ou les difficultés que vit l’adolescent.

La psychothérapie existentielle-humaniste ou de soutien

Cette thérapie part du principe que l’être humain possède en lui les ressources nécessaires pour relever les défis et les épreuves de la vie. Elle vise à soutenir l’adolescent pendant qu’il traverse une situation de crise et à l’aider à trouver des solutions. Il s’agit de la psychothérapie la plus pratiquée auprès des adolescents.

La psychothérapie psychodynamique

Très influencée par la psychanalyse, cette thérapie se fait en face à face avec un psychothérapeute. En racontant son histoire personnelle et familiale, l’adolescent est amené à faire le lien entre ses difficultés présentes et ses expériences passées sur le plan relationnel.

Quels sont les médicaments fréquemment prescrits pour traiter les troubles d’anxiété ou de dépression chez les adolescents?

Combinés à la psychothérapie, les médicaments suivants sont reconnus pour leur efficacité à améliorer la qualité de vie des adolescents.

Les antidépresseurs

Utilisés depuis des années pour traiter la dépression et les troubles anxieux chez les jeunes, ils permettent d’atténuer les symptômes en réajustant l’équilibre chimique du cerveau.

Ils contribuent ainsi :
• à diminuer les émotions négatives;
• à améliorer la mémoire et la concentration;
• à soulager les malaises physiques causés par l’anxiété, comme les maux de tête, les difficultés digestives et les tensions musculaires.

Les anxiolytiques

Ces médicaments sont conçus pour diminuer les symptômes de l’anxiété. Plus souvent donnés aux adultes qu’aux adolescents, ils contribuent à diminuer le stress et à favoriser un bon sommeil. On les utilise de préférence à court terme pour éviter l’accoutumance, en attendant que la psychothérapie ou l’antidépresseur ait un effet positif sur les symptômes ou la qualité de vie globale. Certains médicaments dits « hypnotiques » aident seulement à favoriser le sommeil, sans agir directement sur l’anxiété.

Pour en savoir plus sur les possibilités, n’hésitez pas à poser des questions à votre médecin de famille. D’autres médicaments (comme les antipsychotiques) peuvent aussi être recommandés en cas de comportement plus agité ou agressif, ou en présence d’autres troubles comme un déficit d’attention, une hyperactivité ou un trouble psychotique.

ATTENTION!

Si un adolescent est en crise et présente un comportement agressif en perte de contrôle,

Rendez-vous à l’urgence médicale la plus proche ou appelez Suicide Action au 1 866 277-3553. (Service gratuit, confidentiel et accessible 24 h sur 24 et 7 jours sur 7).

Toutes les ressources

Sources

BEN AMOR, Leila, et autres. Troubles mentaux chez les enfants et les adolescents : Prévenir, repérer tôt, intervenir, Montréal, Éditions CHU Sainte-Justine, 2017, 384 p.

GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Troubles anxieux, [En ligne], mis à jour le 25 octobre 2019. (Consulté le 10 août 2019).

ORDRE DES PSYCHOLOGUES DU QUÉBEC. Les orientations théoriques, [En ligne], 2020. (Consulté le 10 août 2020).