AIDER LES JEUNES À GARDER L'ÉQUILIBRE

Aider son jeune à développer une image corporelle saine

AIDER LES JEUNES À GARDER L'ÉQUILIBRE

Aider son jeune à développer une image corporelle saine

Auteure: Marie-Michèle Ricard,

Psychoéducatrice, psychothérapeute et professeure.

Saviez-vous que plus de la moitié des jeunes sont insatisfaits de leur apparence? Pas très surprenant quand on sait qu’il faut seulement trois minutes d’exposition à des modèles de beauté stéréotypés dans des revues pour augmenter les sentiments de dépression, de honte, de culpabilité, d’insécurité, de stress et d’insatisfaction corporelle1. À trop vouloir se conformer à des idéaux physiques inaccessibles, les jeunes peuvent parfois adopter des comportements malsains qui affectent leur santé physique et mentale.

Mais en tant que parent, comment savoir si mon enfant vit un problème d’image corporelle? Et comment l’aider pour qu’il s’accepte mieux?

Qu’est-ce que l’image corporelle?

C’est la représentation mentale qu’on se fait de notre propre corps. Cette image est accompagnée de pensées, d’émotions et de comportements, et peut être positive ou négative.

L’estime de soi d’un.e jeune se bâtit d’après:

  • ses caractéristiques physiques (genre, âge, poids..),
  • sa personnalité,
  • ses relations interpersonnelles et
  • sa socialisation;

c’est l’ensemble de ces caractéristiques qui feront qu’il ou elle sera ou non satisfait.e de son apparence.

L’insatisfaction corporelle, elle, débute à l’enfance et augmente ensuite avec l’âge pour atteindre son apogée à l’adolescence. Dès l’âge de 5 ans, on observe ainsi que les enfants peuvent exprimer une insatisfaction corporelle et l’entrée à l’école semble déclencher encore plus fortement l’envie de contrôler son apparence.

Chez les adolescents, la puberté joue un grand rôle dans le développement de l’image corporelle suite aux nombreux changements qu’elle provoque. Lors de cette phase cruciale, les jeunes doivent en effet sans cesse s’adapter à une nouvelle image de leur corps.

Quels sont les effets d’une mauvaise image corporelle sur un.e ado?

Lorsqu’un.e ado a une image corporelle négative, il ou elle critique son corps, ressent de la honte, de la culpabilité, de la tristesse ou de la colère envers lui.

Être insatisfait.e de son corps augmente ainsi le risque de développer une relation malsaine avec celui-ci, mais aussi avec la nourriture, ce qui peut amener à une recherche de contrôle et de perte de poids et parfois à des troubles alimentaires. L’ado peut aussi ressentir de l’anxiété, de la dépression et des difficultés scolaires, en plus de chercher à s’isoler des autres2.

On estime ainsi que 55 % des jeunes sont insatisfaits de leur apparence3.

À partir de quand s’inquiéter?

Quand on constate que son jeune a une mauvaise image de son corps, il faut observer quel impact cela a sur son humeur, ses perceptions et ses comportements. Si on constate qu’il ou elle :

  • s’isole et refuse certaines activités sociales;
  • s’abstient de manger ou apporte des changements significatifs dans son alimentation;
  • mange seulement quand il ou elle est seul.e;
  • présente des symptômes de dépression ou d’anxiété reliés à l’alimentation ou au corps;
  • se dévalorise et a un discours axé sur l’apparence,

il est possible qu’il ou elle soit dans une préoccupation excessive, voire une obsession. Ne perdez pas de temps pour en parler avec lui ou elle et n’hésitez pas à vous tourner vers un professionnel de santé pour vous faire aider.

Quel rôle jouez-vous dans la construction de l’image corporelle de votre enfant?

En tant que parent, vous jouez un rôle important dans le développement de l’image corporelle de votre jeune, car vous faites partie des modèles auxquels votre ado s’identifiera. Votre propre image corporelle, vos comportements alimentaires et les jugements que vous posez sur le poids constituent en effet des repères importants pour celui-ci ou celle-ci4.

Sans le vouloir, la mise en place de comportements alimentaires restrictifs à la maison5 ou des commentaires faits sur son poids ou celui des autres6, voire la comparaison avec les autres membres de la fratrie, peuvent contribuer à détériorer l’image corporelle de votre ado.

De même, des compliments ou des jugements que vous exprimerez sur l’apparence de quelqu’un, sur son habillement, son visage ou son poids sont à éviter. Ces thèmes sont très présents dans les conversations quotidiennes; mais même si vos propos sont positifs, ils auront des effets néfastes sur votre enfant qui les entend. Ainsi, il vaut mieux éviter de parler de poids avec son adolescent, même si vos paroles sont en rapport avec la santé ou ont une intention bienveillante.

En revanche, les conversations qui se concentrent sur une relation saine avec son corps et la nourriture (écoute de ses signaux corporels, équilibre alimentaire, absence de restrictions alimentaires, etc.) ou sur l’importance d’être actif.ve physiquement pour le plaisir et ce, sans parler de poids, aident à :

  • prévenir les comportements alimentaires problématiques;
  • favoriser le développement d’une relation saine avec la nourriture et avec son corps;
  • encourager l’atteinte du poids naturel7.

Vidéo sur l'image corporelle

Saviez-vous que 55% des ados seraient insatisfaits de leur apparence? Dans cette capsule sur l’image corporelle, découvrez le témoignage de plusieurs jeunes ainsi que les conseils d’une psychoéducatrice pour aider son jeune à accepter son corps.

Besoin de parler de ce que vous vivez avec votre ado?

Contactez Ligne Parents pour profiter d’un soutien professionnel gratuit 24/7

Sources

[1] Stice et al., 1994.

[2] Tiggemann, 2005.

[3] Traoré et al., 2018.

[4] Thompson et al., 2002.

[5] Tremblay & Limbos, 2009.

[6] Coughlin et al., 2003.

[7] Pudney et al., 2019.

Découvrez le livre de l’auteure

Romy : accepter son corps à l’adolescence – Marie-Michèle Ricard, psychoéducatrice et psychothérapeute.

Ce nouveau guide pratique destiné aux adolescentes et aux adolescents a pour objectif de favoriser le développement d’une saine image corporelle. Rédigé à la manière d’un journal personnel, il aborde plusieurs thèmes essentiels de manière concrète et inspirante. Entre autres sujets : l’insatisfaction corporelle, le discours envers soi, l’idéal culturel de beauté, la théorie du poids génétique, la pleine conscience corporelle, les distorsions cognitives, l’influence des réseaux sociaux, les diètes et les interdits alimentaires, l’alimentation intuitive, les troubles des conduites alimentaires, la diversité corporelle et, bien sûr, l’acceptation de l’image corporelle.

ACHETER LE LIVRE ↗

Avec notre partenaire

Les Éditions Midi trente : des livres pratiques et des outils d’intervention sympathiques pour surmonter les difficultés et stimuler le potentiel des petits et des grands.

Accéder au site