COMMENT ALLER MIEUX?

Anxiété, déprime, dépression : à qui en parler?

COMMENT ALLER MIEUX?

Anxiété, déprime, dépression : à qui en parler?

Approuvé par le docteur Frédéric Benoit, psychiatre

Tu ne te sens pas bien en ce moment? Ou tu te poses peut-être simplement des questions sur ta santé mentale? En lisant cette page, tu fais déjà un premier pas vers un changement de ta situation. Voici quelques réponses pour t’aider à parler de tes difficultés et trouver les clés pour t’en sortir. Car, oui, on peut s’en sortir!

Pourquoi c’est si difficile de parler de sa situation?

Pourquoi c’est si difficile de parler de sa situation?

Il y a plein de raisons qui expliquent qu’on peut avoir peur de s’exprimer sur sa santé mentale :

  • Avoir peur qu’on nous juge;
  • Avoir peur qu’on nous perçoive comme quelqu’un de faible, incapable de surmonter ses problèmes;
  • Avoir de la difficulté à parler de ce qu’on ressent;
  • Avoir de mauvaises expériences passées;
  • Avoir peur d’inquiéter ou de décevoir son entourage;
  • Avoir peur que toute l’école le sache;
  • Avoir l’impression que ça va passer avec le temps;
  • Penser que rien ne peut changer;
  • Avoir peur de l’inconnu (comment ça va se passer pendant qu’on s’exprime ou après);
  • Se demander si on va avoir un diagnostic;
  • Se questionner sur les traitements;
  • Se demander si on va devoir prendre des antidépresseurs.

Pourquoi c’est si difficile de parler de sa situation?

Pourquoi c’est si difficile de parler de sa situation?

Il y a plein de raisons qui expliquent qu’on peut avoir peur de s’exprimer sur sa santé mentale :

  • Avoir peur qu’on nous juge;
  • Avoir peur qu’on nous perçoive comme quelqu’un de faible, incapable de surmonter ses problèmes;
  • Avoir de la difficulté à parler de ce qu’on ressent;
  • Avoir de mauvaises expériences passées;
  • Avoir peur d’inquiéter ou de décevoir son entourage;
  • Avoir peur que toute l’école le sache;
  • Avoir l’impression que ça va passer avec le temps;
  • Penser que rien ne peut changer;
  • Avoir peur de l’inconnu (comment ça va se passer pendant qu’on s’exprime ou après);
  • Se demander si on va avoir un diagnostic;
  • Se questionner sur les traitements;
  • Se demander si on va devoir prendre des antidépresseurs.

Premier pas pour aller mieux

Peut-être qu’en plus, on ne veut pas en parler pour des raisons culturelles, religieuses ou on veut juste protéger notre image. C’est normal d’avoir des craintes, mais il faut passer par-dessus parce qu’en parler, c’est le PREMIER pas pour aller mieux. La majorité des gens qui vont chercher de l’aide en santé mentale s’en sortent.

Le savais-tu?

Environ 75 % des jeunes en dépression n’ont pas d’aide parce qu’ils n’en parlent pas.

 

⚠️ MAIS ⚠️

De nos jours, entre 80 % et 90 % des gens atteints de dépression clinique peuvent être efficacement traités au moyen de psychothérapies ou de médicaments. Il s’agit là d’un taux de réussite extrêmement élevé pour tout grand trouble de santé mentale. Ça vaut le coup d’en parler, non?

Comment en parler?

Comment en parler?

Comme tu l’as compris, c’est très important que tu parles à des personnes de confiance comme tes parents, ton meilleur ou ta meilleure ami·e, parce que la dépression est une maladie qui est difficile à soigner en s’isolant. Et plus on attend, plus elle s’aggrave, comme pour une maladie physique. Mais sache qu’il n’est 👉 JAMAIS trop tard.

Prends une chance! Respecte ton rythme, mais quand tu es prêt à en parler, tu peux :

  • le dire directement 🎤 et clairement que ça ne va pas (tu serais surpris de la réaction!);
  • 🖍 écrire une lettre ou un texto au lieu de parler (ça permet de prendre le temps de mettre de l’ordre dans tes idées);
  • utiliser des dessins 🎨, des images, des métaphores (comme comparer ton état à une tempête, une noyade, etc.), une chanson ou un personnage de série qui représente comment tu te sens;
  • parler tout en faisant une activité (🏒 sport, 🥯 repas, 🎮 jeux vidéo, etc.).

Comment en parler?

Comment en parler?

Comme tu l’as compris, c’est très important que tu parles à des personnes de confiance comme tes parents, ton meilleur ou ta meilleure ami·e, parce que la dépression est une maladie qui est difficile à soigner en s’isolant. Et plus on attend, plus elle s’aggrave, comme pour une maladie physique. Mais sache qu’il n’est 👉 JAMAIS trop tard.

Prends une chance! Respecte ton rythme, mais quand tu es prêt à en parler, tu peux :

  • 🎤 le dire directement et clairement que ça ne va pas (tu serais surpris de la réaction!);
  • 🖍 écrire une lettre ou un texto au lieu de parler (ça permet de prendre le temps de mettre de l’ordre dans tes idées);
  • utiliser des dessins 🎨, des images, des métaphores (comme comparer ton état à une tempête, une noyade, etc.), une chanson ou un personnage de série qui représente comment tu te sens;
  • parler tout en faisant une activité (🏒 sport, 🥯 repas, 🎮 jeux vidéo, etc.).

Qu’est-ce qu’on dit :

Après ça, il faut créer un filet de sécurité pour t’attraper si tu tombes! À plusieurs, on est plus fort. Parles-en à plus d’une personne de confiance autour de toi pour obtenir le plus de soutien possible. Ça peut être un autre ami, un prof, un entraîneur, tes parents – si tu as une bonne relation avec eux –, ou un autre membre de la famille.

À cette étape-ci, peu importe qui te soutient, ça peut juste t’aider. Et si c’est une déprime passagère, le soutien de ton entourage va te permettre d’aller mieux. Mais si c’est une dépression, que les symptômes persistent, là il faut insister et aller chercher de l’aide d’un professionnel comme un intervenant à l’école, un travailleur social, un médecin de famille ou un psychologue. Ce sont toutes de bonnes options, selon ce qui est plus accessible pour toi.

Trouver un professionnel à qui parler

Trouver un professionnel à qui parler

On l’a vu plus tôt, on peut avoir peur d’aller chercher de l’aide. Mais si on hésite et qu’on ne soigne pas une dépression, on peut avoir l’impression d’aller mieux après un certain temps. Par contre, si on n’a pas de traitement, on reste plus fragile et il y a un risque de rechute.

Voici quelques ressources :

  • CSSS, ils offrent tous des services gratuits aux jeunes
  • Info-Social 811
  • Clinique de médecine sans rendez-vous
  • Médecin de famille
  • Organismes communautaires
  • Maisons des jeunes
  • Lignes téléphoniques gratuites, confidentielles et pour la plupart, comme Tel-Jeunes , accessibles 24 heures sur 24
  • Sur internet, on peut trouver des ressources selon notre quartier ou région

Ce sont plusieurs options! C’est parce qu’il n’y a pas qu’un seul chemin possible vers l’aide. On peut avoir l’impression de ne pas savoir ce qui est le mieux. L’important c’est d’obtenir un diagnostic et un plan de traitement.

Trouve de l'aide ici